cache cache cache cache
Photo: image entête
diminuer la police
taille d'origine de la police
augmenter la police

Qu’est-ce qu’un chien d’assistance ?

Tout le monde connaît l’existence des chiens-guides et leur utilité pour les personnes ayant une déficience visuelle. Avec l’aide du chien-guide, celles-ci peuvent se déplacer plus facilement et de façon sécuritaire dans les endroits publics, puisque ces chiens viennent compenser leurs limitations, au même titre qu’une aide technique à la mobilité comme la canne blanche par exemple.

Depuis quelques années, un autre type de chien est entraîné pour venir en aide aux personnes handicapées ayant des limitations autres que visuelles. Il s’agit du chien d’assistance qui, comme le chien-guide, accompagne la personne handicapée dans tous ses déplacements pour palier certaines incapacités ou limitations.

Le chien d’assistance, comme son nom l’indique, assiste la personne handicapée physique en tirant son fauteuil, en ramassant des objets, en se positionnant de façon à favoriser le transfert du fauteuil roulant à une chaise de table, divan ou lit. Le chien d’assistance et de compagnie est entraîné à l’intention des personnes atteintes d’une déficience motrice pour compenser les incapacités de la personne quant à "la prise d’objet", "le déplacement avec le fauteuil", "le support à la marche", "le transfert de position".

Le chien d’assistance provient du même programme d’élevage que le chien-guide. Généralement, la durée de l’entraînement est de 4 mois et le temps d’attribution de 3 semaines. L’équipe, personne handicapée et chien d’assistance, fera l’objet d’un suivi bisannuel ou plus si nécessaire.

Le programme est accessible aux jeunes et aux adultes.

À qui s’adresse le chien d’assistance ?

Actuellement, plus de 400 personnes handicapées utilisent un chien d’assistance entraîné par la Fondation Mira, seul centre d’entraînement de chiens-guides et de chiens d’assistance reconnu au Québec.

Dans la lignée de la Charte des droits et libertés de la personne au Québec, on peut présumer que le chien d’assistance serait considéré, tout comme le chien-guide, comme un moyen pour pallier un handicap. Alors que le chien-guide est entraîné pour des personnes ayant une déficience visuelle, le chien d’assistance est formé pour aider des personnes, jeunes ou adultes, qui ont une déficience motrice ou organique ou encore des personnes ayant une dystrophie musculaire ; connue également sous le nom de dystrophie de type Duchenne, une amyotrophie, une paraplégie ou une quadriplégie ou encore une sclérose en plaques. La plupart des personnes handicapées qui bénéficient d’un chien d’assistance sont en fauteuil roulant, manuel ou motorisé.

À titre indicatif, voici quelques descriptions d’atteintes et maladies neuromusculaires :

PARAPLÉGIE

La paraplégie résulte d’une blessure médullaire située au niveau des vertèbres dorsales ou plus bas, dans les régions lombaires et sacrée/coccygienne. La perte de sensibilité peut toucher les jambes et le bas du tronc.

QUADRIPLÉGIE

La quadriplégie ou tétraplégie résulte d’une lésion à la moelle épinière au niveau du cou (vertèbres cervicales). Cette condition entraîne une perte plus ou moins grave de motricité ou de sensibilité, ou des deux, les bras, le tronc, incluant le thorax (poitrine).

SCLÉROSE EN PLAQUES

La sclérose en plaques (SP) est une maladie inflammatoire du système nerveux central (cerveau, cervelet et moelle épinière) qui se caractérise par la formation de plaques disséminées dans le système nerveux central, entraînant une destruction de la myéline, gaine lipidique qui recouvre les nerfs. En général, elle se déclare chez des personnes ayant entre 20 et 40 ans. La SP touche deux fois plus de femmes que d’hommes. C’est la maladie du système nerveux central la plus répandue chez les jeunes adultes au Québec et elle touche environ une personne sur 500 à une personne sur 1000. La maladie évolue sur une période plus ou moins longue et se manifeste, soit par des poussées suivies de rémissions, soit par une dégénérescence progressive. Ses symptômes sont imprévisibles et leur gravité varie d’une personne à l’autre. Ces symptômes peuvent comprendre une fatigabilité extrême, des difficultés d’élocution, des troubles visuels, des tremblements, des pertes d’équilibre, des engourdissements et parfois même de la paralysie. La sclérose en plaques n’est pas une maladie mentale et n’est pas contagieuse. Nous ne pouvons encore ni la prévenir ni la guérir.

DYSTROPHIE DE DUCHENNE

Les symptômes cliniques apparaissent entre l’âge de deux à cinq ans. Parmi les premiers signes cliniques, signalons une difficulté à se relever du sol, une tendance à faire des chutes fréquentes. La progression est graduelle et sans rémission. Les garçons qui en sont atteints doivent habituellement se déplacer en fauteuil roulant à la fin de l’enfance ou au début de l’adolescence. Les enfants sont dépendants pour un grand nombre de leurs activités quotidiennes, soit l’habillement, le transfert à la toilette, au bain et au lit, le fait de se nourrir, etc. entre l’adolescence et l’âge adulte selon qu’ils sont ou non médicamentés avec des corticostéroïdes. Un enfant mâle sur 3300 est touché par cette maladie.

DYSTROPHIE DE BECKER

Les symptômes de cette maladie sont les mêmes que ceux de la dystrophie de Duchenne mais arrivent plus tard, soit à la fin de l’adolescence ou au début de l’âge adulte. Seuls les garçons en sont atteints.

DYSTROPHIE DES CEINTURES

Tout comme dans les dystrophies de Duchenne et de Becker, les symptômes initiaux de cette maladie comprennent la difficulté de courir et de monter des escaliers. Mais l’évolution est davantage variable. Dans certains cas, la maladie évolue très lentement tandis que, dans d’autres, elle progresse rapidement. Les femmes autant que les hommes peuvent être touchés par cette maladie.

AMYOTROPHIE SPINALE

L’amyotrophie spinale désigne un groupe de maladies héréditaires caractérisées par une atteinte des cellules nerveuses spécialisées, appelées neurones moteurs. Il existe au moins trois formes de cette maladie. Dans les cas du type 1, ce sont des bébés qui sont touchés et leur espérance de vie est très limitée. Dans les cas des types 2 et 3, les enfants et les adultes éprouvent de la difficulté à monter les escaliers et à accomplir des activités nécessitant de l’équilibre. Ils doivent tous, éventuellement, utiliser le fauteuil roulant. Les hommes et les femmes peuvent être atteints de l’une ou l’autre de ces maladies selon un taux de prévalence de 1 / 6000.

ATAXIE DE FRIEDREICH

L’ataxie de Friedreich est une maladie héréditaire et progressive du système nerveux. Cette maladie apparaît tant chez les garçons que chez les filles entre l’âge de 7 et 13 ans. Les premiers symptômes sont une difficulté à se tenir debout et une démarche instable, suivis par des mouvements saccadés et mal contrôlés des bras et des jambes, ainsi que par une faiblesse des jambes et une difficulté à parler et à prononcer des mots. Dans la plupart des cas, la maladie occasionne une inaptitude à marcher dans une période de huit à dix ans après son apparition.

ATAXIE DE CHARLEVOIX-SAGUENAY

L’ataxie de Charlevoix-Saguenay est une maladie propre aux personnes originaires du Saguenay-Lac-St-Jean et qui se traduit par une dégénérescence de la moelle épinière, accompagnée d’une atteinte progressive des nerfs périphériques. Les symptômes se manifestent dès que l’enfant commence à marcher. Le jeune enfant éprouve des problèmes d’équilibre à la marche et tombe fréquemment. Les symptômes progressent lentement : manque d’équilibre à la marche, incoordination des membres supérieurs, spasticité, raideur au niveau du tronc et des jambes, difficulté à prononcer les mots. Quelque trois cents personnes, hommes ou femmes, sont atteintes de cette maladie au Québec.

MYOPATHIE MITOCHONDRIALE

Il s’agit d’un groupe de maladies caractérisées par des processus dysfonctionnels des mitochondries dans le muscle squelettique. Ils occasionnent une diminution progressive de la production d’énergie dans la cellule. Lorsqu’ils se répètent à grande échelle dans le corps, des systèmes entiers commencent à défaillir, dont le système des muscles squelettiques. Ces maladies sont des maladies rares qui touchent autant les hommes que les femmes.

Caractéristiques du chien d’assistance

Le chien d’assistance a reçu une formation spécifique à la Fondation Mira pour travailler au service des personnes handicapées sur le plan physique, en prolongeant les capacités motrices de celles-ci. Un chien d’assistance, lorsqu’il est au travail, porte toujours un harnais. Les chiens d’assistance entraînés au Québec sont des labradors, des bouviers bernois ou des labernois.

La race ne suffit pas cependant à déterminer qu’un chien est un bon sujet à l’entraînement. Chez Mira, une sélection rigoureuse sera faite et seront exclus les chiens qui sont trop craintifs, trop agressifs ou qui ne manifestent pas assez d’attirance envers les êtres humains. Il peut arriver également qu’en cours d’entraînement, le chien sélectionné ne donne pas le rendement escompté. Il sera alors retiré de la formation.

Grâce au chien d’assistance, les personnes peuvent jouir d’une meilleure autonomie, car elles ne requièrent plus constamment l’aide d’une autre personne. L’entraînement des chiens d’assistance vise à habiliter ceux-ci à remplir de façon sécuritaire trois fonctions spécifiques d’assistance auprès des personnes handicapées : la préhension, l’appui et la traction.

La fonction de préhension consiste à ramasser des objets pour la personne handicapée. Par exemple, le chien ramassera les clés ou la pièce de monnaie que la personne échappe. Cette fonction est particulièrement importante pour les personnes qui, en raison d’une importante faiblesse musculaire, échappent constamment des objets et ne peuvent se pencher pour les ramasser. La fonction d’appui ou de support sert notamment aux personnes en fauteuil roulant. Les personnes peuvent s’appuyer sur le chien pour se déplacer de leur lit à leur fauteuil roulant ou de leur fauteuil roulant à la banquette d’une automobile. Le chien peut aussi aider une personne dont le fauteuil roulant a basculé à se relever.

Enfin, la fonction de traction est aussi indispensable. Le chien peut tirer le fauteuil roulant manuel de la personne pour l’aider à franchir une bordure de trottoir ou encore pour l’aider à monter sur une rampe d’accès. La traction s’effectue du côté gauche du fauteuil.

Entraînement

Pour remplir adéquatement et en toute sécurité ces fonctions, le chien nécessite donc un entraînement rigoureux. L’entraînement dure environ quatre mois. L’entraîneur apprend au chien à obéir à différents commandements pour qu’il soit apte à remplir en toute sécurité ses fonctions de préhension, d’appui et de traction. Le chien apprend à marcher avec une personne en fauteuil roulant et se familiarise avec différents milieux : bordures de trottoirs, traversées de rues, centres commerciaux, transport en commun régulier, etc.

Pairage

Le pairage se fait ensuite avec une personne handicapée, qui loge durant trois semaines à la Fondation Mira afin de se familiariser avec le chien. Le chien apprend par la suite à assister la personne dans son milieu, à travers ses activités. Un suivi à domicile est donné suite à la formation pour s’assurer que le chien a bien intégré toutes les consignes.

Il en coûte en moyenne 30,000 $ à la Fondation Mira pour entraîner un chien d’assistance. Tous les chiens de la Fondation Mira sont remis gratuitement.

Faire une demande

Ces formulaires sont informatifs seulement. Pour télécharger les formulaires, vous devez d’abord installer Adobe Reader. Pour obtenir ce logiciel, simplement cliquez sur l’icône ci-dessous.

Vous n’avez qu’à imprimer l’un des formats du formulaire de demande de chien d’assistance ci-dessous, le compléter et nous le faire parvenir par courriel à info@mira.ca ou par courrier à Johanne Hallé, Directrice des services, Fondation Mira, 1820 Rang Nord-Ouest, Ste-Madeleine, Québec, J0H 1S0.

Veuillez cliquer ici pour télécharger le formulaire de demande de chien d’assistance (PDF).

Veuillez cliquer ici pour télécharger le formulaire de demande de chien d’assistance (Word 97 et +). Vous pouvez utiliser le bouton de droite de votre souris afin de sauvegarder le fichier sur votre ordinateur.

Informations sur le séjour en classe

Vous venez chercher un chien à la Fondation MIRA et vous prendrez part à une classe chien d’assistance. Il nous fait grand plaisir de vous recevoir à l’hébergement chien d’assistance de la Fondation MIRA. Nous espérons que vous apprécierez l’expérience et que vous vivrez des heures agréables.

La classe chien d’assistance se déroule sur une période de 21 jours. La classe regroupe dix candidats ou candidates au maximum. Il est entendu que l’hébergement des bénéficiaires est assuré par la Fondation MIRA. Chaque personne dispose donc d’une chambre individuelle pendant le séjour et elle peut prendre ses repas dans la salle communautaire.

Les activités d’enseignement se déroulent de 8h30 à 17h00. Certaines périodes ont lieu en soirée pour tenir compte des conditions physiques et visuelles de chacun.

Ce que vous devez apporter

  • Vêtements chauds
  • Chapeau (selon la saison)
  • Vêtements de pluie
  • Argent de poche pour vos dépenses personnelles ainsi que la quantité suffisante de cigarettes pour le mois, si vous fumez. NOTER QU’IL EST INTERDIT DE FUMER À L’HÉBERGEMENT
  • Monnaie pour machine distributrice
  • Effets pour hygiène personnelle : shampooing, séchoir à cheveux, dentifrice, savon personnel, serviettes, débarbouillettes, médicaments personnels (ex. : sirop, aspirine, etc.), veuillez prévoir une quantité suffisante de médicaments prescrits.

MIRA fournit

  • Le savon à lessive, laveuse-sécheuse, planche à repasser, fer électrique et literie.
  • Un téléviseur est mis à votre disposition dans le salon. Par contre, si vous le désirez, vous pourrez apporter une radio et/ou téléviseur pour votre chambre.

Généralités

Il y a un téléphone à votre disposition, le (450) 795-3449. Vous devez utiliser une carte d’appel ou faire des appels à frais virés lors d’interurbains. Vous pouvez recevoir des appels à ce numéro. Il est préférable pour les gens qui veulent vous rejoindre à ce numéro de téléphoner après 17h30, heure à laquelle votre journée de travail est terminée.

En cas d’urgence, il est possible de laisser un message au secrétariat au (450) 795-3725 du lundi au vendredi, entre 8h00 et 17h00.

Votre chambre est privée, c’est-à-dire que vous l’occupez avec votre chien d’assistance. Le petit-déjeuner est servi à l’hébergement dès 7h00 pour se terminer à 8h15. Vous devez être prêts à commencer votre journée avec les instructeurs à 8h30.

À votre départ, vous recevrez le matériel nécessaire pour l’utilisation de votre chien (bol, harnais et laisse), ainsi qu’une lettre d’attestation d’utilisateur. Durant la classe, un photographe viendra prendre votre photo pour votre carte d’identité que nous vous ferons parvenir au cours des semaines suivant la classe.

Programme de remboursement de frais relatifs à l’utilisation d’un chien d’assistance à la motricité

À la lumière des résultats de l’étude menée par l’Agence d’évaluation des technologies et des modes d’intervention en santé (AETMIS), le ministère de la Santé et des Services sociaux reconnaît l’apport d’un chien d’assistance à la motricité ayant été dressé pour satisfaire aux besoins particuliers d’une personne, et le considère comme un des moyens pouvant compenser efficacement certaines incapacités et prévenir l’apparition de situations de handicap. Pour cette raison, il consent au remboursement d’une partie de ce qu’il en coûte pour acquérir et entretenir un tel animal.

Pour plus d’information, consultez les liens ci-dessous :

Pour effectuer une demande - http://www.sante.gouv.qc.ca/programmes-et-mesures-daide/programme-de-remboursement-de-frais-utilisation-chien-assistance-a-la-motricite/

Dépliant s’adressant aux intervenants du réseau de la santé et des services sociaux - Le chien d’assistance à la motricité, dans la hiérarchie des aides techniques

Guide de gestion - http://publications.msss.gouv.qc.ca/acrobat/f/documentation/2011/11-824-06W/11-824-06W.pdf

Plus

Jacob et Nash




Jacob a reçu son chien d’assistance à l’âge de treize ans.
[Voir la vidéo]

Samuel et Hawai




Sans Hawai, il devrait utiliser un fauteuil électrique...
[Voir la vidéo]

Chien d’assistance




Des chiens pour nos amis !
[Voir la vidéo]




Ce site est une gracieuseté de Turbulent, hébergement par Syspark